compteur live

Champignons à lamelles

 

.oOo.oOo.oOo.oOo.oOo.

AMANITE CITRINE 

Nom latin : Amanita citrina

Nom commun : Amanite citrine

Période : septembre 2014

Comestibilité : non toxique

Dimensions : 6 à 12 cm de diamètre, 8 à 12 cm de haut et 1 cm d'épaisseur pour le pied

Description : Facile à identifier par sa taille moyenne, son chapeau jaune citrin, vert anis, moucheté de grosses écaillesblanches brunisant, par ses lamelles blanches à bordure citrine, par son pied bulbeux à rebord, et par l'odeur de sa chair rappelant celle de la pomme de terre crue.

Confusion : Amanite printanière qui est mortelle, mais sa couleur vert  anis pâle est très reconnaissable

Observation : assez fréquent derrière chez moi.

Amanite6

AMANITE EPAISSE

Nom latin : Amanita spissa

Nom commun : Amanite épaisse, Fausse panthère ou Golmotte grise

Période : octobre 2014

Comestibilité : bonne mais attention aux confusions

Dimensions : 10 à 15 cm de diamètre, 10 à 15 cm de haut et de 2 à 3 cm d'épaisseur  pour le pied

Description : On la reconnaît à son chapeau convexe, charnu, gris brunâtre et jamais plat, parsemé d'écailles floconneuses et grises. Les lamelles sont ventures sont un peu décurentes ce qui est rare chez les amanites. Le peid est épais, en dorme de navet à la base, et porte en son sommet un ample anneau au-dessus duquel il est régulièrement strié. La chair est blanche à odeur d'anis puis de radis en vieillissant.

Confusion : avec l'Amanite rougissante, qui est comestible et l'Amanite panthère, qui ne l'est pas. Cependant, l'aspect du chapeau, couleur et tâches, est assez difficile à confondre

Observation : je n'en ai vu qu'une seule fois

AMANITE ROUGISSANTE 

Nom latin : Amanita rubescens

Nom commun : Amanite rougissante

Période : septembre 2010

Comestibilité : bonne mais attention aux confusions

Dimensions : 4 à 20 cm de diamètre, 4 à 20 cm de haut et de 0,5 à 3 cm d'épaisseur  pour le pied

Description : On la reconnaît à ses verrues gris rougeâtre d'aspect farineux sur fond de cuticule dont la couleur varie du presque blanc au brun clair et au brun rougeâtre foncé, à ses lamelles se piquant de rouge, au rougissement de sa chair attaquée par des larves. Son chapeau va de 4 à 20 cm de diamètre.

Confusion : avec l'Amanite épaisse, qui est comestible et l'Amanite panthère, qui ne l'est pas.

Observation : se différentie de l'Amanite tue mouches dont la cuticule est d'un rouge totalement différent : rouge vermillon ou écarlate et non brun rougeâtre. 

AMANITE TUE MOUCHES

Nom latin : Amanita muscaria

Nom commun : Amanite tue mouches ou Fausse oronge

Période : octobre 2014

Comestibilité : non comestible

Dimensions : 4 à 20 cm de diamètre, 15 à 20 cm de haut et de 1 à 3 cm d'épaisseur  pour le pied

Description : On la reconnaît à son large chapeau vermillon, plus ou moins orangé, parsemé de verrues d'un blanc jaunâtre, à ses lamelles serrées, à son gros et long pied blanc, à son large anneau et aux zones pelucheuses qui entourent la base du pied.

Confusion : Amanite rougissante, bien que la couleur rouge soit différente.

Observation : outre les violents troubles intestinaux qu'elle provoque, c'est le délire impressionnant dont elle est responsable qui la rend le plus dangereuse.

AMETHYSTE

Nom latin : Laccaria amethystina

Nom commun : Améthyste, Laqué violet ou Clitocybe laqué

Période : août 2007

Comestibilité : très bonne

Dimensions : 3 à 4 cm de diamètre, 8 à 10 cm de haut et de 5 mm d'épaisseur pour le pied

Description : on reconnaît ce champignon à sa silhouette mince et élancée, à son petit chapeau campanulé d'un beau violet palissant, à ses lamelles très larges, espacées et violettes, à son pied fibreux, allongé et de la même couleur, et à sa chair mince, violette et de bonne odeur.

Confusion : aucune

Observation : Seul petit bémol à sa cueillette : sa taille. Pour remplir un panier il vous en faut beaucoup, encore que derrrière le chalet ils poussent en pagaille, heureusement !

ARMILLAIRE COULEUR DE MIEL

Nom latin : Armillariella mellea

Nom commun : Armillaire couleur de miel, Tête de méduse ou Pivoulade

Période : octobre 2014

Comestibilité : plus ou moins : il semblerait que dans les pays de l'Est ce champignon soit très apprécié, plus que les cèpes, alors que chez nous il ne l'est pas. Probablement parce qu'il doit être mangé CUIT, car cru il serait PEUT-ETRE toxique. Rien n'est établi.

Dimensions : 8 à 20 cm de diamètre, 10 à 15 cm de haut et de 1 cm d'épaisseur pour le pied

Description : elle pousse en touffes au pied des arbres, vivants ou morts.Le chapeau est ocracé, les lamelles blanches décurrentes, se tachant de roux. Le pied est fibreux, portant un anneau blanc et floconneux, souvent fugace

Confusion : on ne peut guère la confondre qu'avec la Pholiote écailleuse, et encore...

Observation : J'ai trouvé une touffe au pied d'un chêne

COLLYBIE RADICANTE

Nom latin : Oudemansiella (Xerula) radicata

Nom commun : Collybie radicante ou Mucidule radicante

Période : septembre 2014

Comestibilité : moyen

Dimensions : 4 à 15 cm de diamètre, 20 à 25 cm de haut et de 7 mm d'épaisseur pour le pied

Description : on le reconnaît à son chapeau légèrement mamelonné, de bai à bistre, radialement ridé autour du mamelon, à ses lamelles blanches, à son pied blanc grivelé de bistre, à sa chair molle et blanche

Confusion : avec la Plutée du cerf, mais elle est comestible

Observation : on la reconnaît à son immense pied fluet

COPRIN NOIR D'ENCRE

Nom latin : Coprinus altramentarius

Nom commun : Coprin noir d'encre ou Coprin atramentaire

Période : septembre 2014

Comestibilité : ce champignon est comestible et de bon goût pour les personnes ne buvant pas d'alcool

Pour les autres, ATTENTION, ce coprin est pourvu d'une substance toxique qui entre en réaction avec l'alcool et peu provoquer de graves troubles. Donc, si vous faites partie de ces personnes qui ne conçoivent pas un repas sans vin à table, ce champignon est à proscrire de la cueillette et bien sûr de toute consommation.

Dimensions : 4 à 5 cm de large et 5 à 15 cm de haut pour le chapeau,

Description : on reconnaît ce coprin facilement à son chapeau ovoïde jamais ouvert, gris brunâtre à reflets argentés, à ses lamelles libres et blanchâtres, à son pied blanc, lisse et fibrilleux, à sa croissance en touffes et à sa liquéfaction en une encre utilisable comme encre de Chine

Confusion : aucune

Observation : encore une fois ATTENTION, qui dit alcool, dit aussi vin, bière, cidre.

COULEMELLE 

Nom latin : Macrolepiota procera

Nom commun : Coulemelle, Lépiote élevée, Parasol, Couleuvrée ou Nez de chat

Période : septembre 2010

Comestibilité : bonne. 

Dimensions : 15 à 30 cm de diamètre, 20 à 30 cm de haut et de 1 à 3 cm d'épaisseur pour le pied

Description : C'est un très grand champignon. Le chapeau, pouvant atteindre 35 cm, est bistre écailleux. Le pied de 20 à 30 cm de haut est tigré brun sur fond blanc et un peu fibreux. L'anneau est double et membraneux. Les lamelles sont blanches ainsi que la chair.

Confusion : Lépiote, qui est comestible

Observation : Souvent le pied n'est pas considéré comme consommable car il est fibreux. Personnellement je trouve que c'est le pied qui est le meilleur car, cru, il est croquant et a un petit goût de noisette que j'aime bien.

Hypholoma fasciculare 1

HYPHOLOME EN TOUFFE 

Nom latin : Hypholoma fasciculare

Nom commun : Hypholome en touffe ou Hypholome fasciculé

Période : septembre 2014

Comestibilité : non toxique mais amère

Dimensions : 3 à 6 cm de diamètre, 5 à 10 cm de haut et de 5 à 7 mm d'épaisseur pour le pied

Description : Elle se reconnaît à son chapeau jaune roussissant, à ses lamelles d'un vert très particulier, à son pied jaune portant les restes d'une légère cortine, à sa chair d'une très grande amertume et à sa croissance en touffes sur les vieilles souches.

Confusion : Galère marginée qui est très toxique et Pholiote changeante  qui est comestible

Observation : c'est une champignon très fréquent

LACTAIRE DELICIEUX

Nom latin : Lactarius Deliciosus

Nom commun : Lactaire délicieux, Lactaire polonais ou Vache rouge

Période : octobre 2014

Comestibilité : très bon

Dimensions : 8 à 15 cm de diamètre, 10 cm de haut et de 1 à 2 cm d'épaisseur pour le pied

Description : entre tous les lactaires rouges on le reconnaît à sa couleur allant de l'aurore à l'orange clair, à son verdissement, à ses lamelles arquées, à son pied raid, cassant, creux  et farci d'une moelle blanche et cotonneuse, aux petites fossettes que présente ce pied, à sa chair blanche devenant couleur jus de carotte. 

Confusion : aucune

Observation : La couleur du lait "jus de carotte" est flagrante

Lactaire parchemine lactarius pergamenus

LACTAIRE PARCHEMINE 

Nom latin : Lactarius pergamenus

Nom commun : Lactaire parcheminé, Lactaire poivré ou Auburon

Période : septembre 2014

Comestibilité : consommable mais d'une texture assez grossière

Dimensions : 10 à 20 cm de diamètre, 2 à 10 cm de haut et de 1 à 2 cm d'épaisseur pour le pied

Description : Grosse espèce massive, toute blanche, parfois tachée de points verts, à chapeau en forme d'entonnoir, de 10 à 20 cm de diamètre, à lamelles très serrées, très minces et très étroites, à pied court et atténué en pointe à la base, à la chair dure et exsudant un lait blanc âcre et poivré.

Confusion : ne peut être confondu qu'avec le Lactaire velouté

Observation : La pousse de ce champignon ne dépasse pas le mois de juillet

LACTAIRE VELOUTE 

Nom latin : Lactarius vellerus

Nom commun : Lactaire velouté

Période : automne 2014

Comestibilité : non toxique mais d'une texture assez grossière

Dimensions : 10 à 20 cm de diamètre, 4 à 8 cm de haut et de 2 à 4 cm d'épaisseur pour le pied

Description : Son large chapeau blanc et feutré, de 10 à 20 cm de diamètre, ses grosses lamelles épaisses et écartées les unes des autres, son pied court et massif, son apparition tardive, son lait et sa chair très âcre sont le meilleur signalement de cette espèce

Confusion : Lactaire parcheminé

Observation : cette espèce apparaît en automne  et jamais en été

Lactaire veloute lactarius vellereus

LEPIOTE

Nom latin : Macrolepiota rhacodes

Nom commun : Lépiote déguenillée, Demi-couleuvrée

Période : septembre 2012

Comestibilité : aussi bonne que la coulemelle

Dimensions : 15 à 18 cm de diamètre, 10 à 15 cm de haut et de 1 à 1,5 cm d'épaisseur pour le pied

Description : Le grand chapeau orné d'écailles méchuleuses et non mamelonné, le pied lisse, uni et gris, l'anneau de forme ordinaire, la chair rougissant fortement, les lamelles distantes du pied et se piquant de rouge avec le temps, la saveur plaisante permettent de reconnaître cette espèce dont le style diffère de celui de toutes les autres lépiotes.

Confusion : Coulemelle qui est comestible

Observation

 

MEUNIER

Nom latin : Clitopilus prunulus

Nom commun : Meunier, Mousseron, Clitopile petite prune ou Langue de carpe

Période : Octobre 2014

Comestibilité : très bonne

Dimensions : 2 à 12 cm de diamètre, 2 à 5 cm de haut et 1 cm d'épaisseur pour le pied

Description : Se reconnaît facilement à son chapeau gris perle presque blanc, charnu et pruineux, à ses bords minces et enroulés quand il est jeune, à ses lamelles décurrentes, blanches puis roses et à son odeur de farine fraîche qui exclus toute confusion.

Confusion : aucune

Observation : Quand on le retourne on a l'impression que la marge est d'un blanc pur

Meunier clitopilus prunulus 1

MUCIDULE VISQUEUSE

Nom latin : Oudemansiella mucida

Nom commun : Mucidule visqueuse, Morve du hêtre ou Collybie mucide

Période : août 2010

Comestibilité : Il n'est pas toxique et serait comestible si l'on passe outre son aspect gluant et visqueux

Dimensions : 3 à 10 cm de diamètre, 3 à 5 cm de haut et de 0,5 cm d'épaisseur pour le pied

Description : Il se reconnaît à son chapeau tout blanc, d'une viscosité extrême qui lui donne presque l'apparence de la pierre polie, à son petit anneau blanc, également mucilagineux, à son habitat presque exclusif sur les hêtres blessés, qu'il colonise souvent en troupes innombrables et très serrées.

Confusion : à priori aucune

Observation : ce champignon d'un blanc pur ce voit facilement car il tranche sur le vert de la mousse des arbres.

MYCENE PUR

Nom latin : Mycena purea

Nom commun : Mycène pur

Période : octobre 2014

Comestibilité : non consommable

Dimensions : 2 à 4 cm de diamètre,  5 à 7 cm de haut et de 2 à 3 mm d'épaisseur pour le pied

Description : on reconnaît cette espèce à sa grande taille, à son chapeau plat et mince, à ses couleurs qui occupent toute la gamme des violets, pourpres, lilas, roses et blanc, mais surtout à ses lammelles rares blanchâtres à reflets roses ou mauves et à son odeur de radis. Le pied est très fragile, lisse blanchâtre rosé et laineux à la base.

Confusion : Malgré ses couleurs fantaisistes on ne peut le confondre.

Observation : C'est vrai qu'on ne peut pas se tromper

Mycena purea 3
Pied bleu lepista nuda 5

PIED BLEU

Nom latin : Lepista (Tricholoma) nuda

Nom commun : Pied bleu ou Tricholome nu

Période : septembre 2013

Comestibilité : très bon comestible 

Dimensions : 8 à 15 cm de diamètre, 8 à 12 cm de haut et de 1 à 2 cm d'épaisseur pour le pied

Description : on reconnaît à son chapeau brunâtre au centre et violet sur le tour, des lamelles d'un beau violet amethyste, un pied lilas pâle, une chair tendre, d'un blanc lilacé, d'une saveur douce et d'une odeur un peu anisé ainsi que sa croissance en cercle, surtout sous les conifères

Confusion : avec certains Cortinaires mais pour ces derniers la couleur des lamelles vire au brun rouillé, pas le Pied bleu qui garde ses couleurs lilas.

Observation : Il y en a plein au Morvan...

PLEUROTTE EN HUITRE

Nom latin : Pleurotus ostreatus

Nom commun : Pleurotte en huître, Pleurotte en coquille, Poule des bois, Noiret ou Oreillette

Période : novembre 2014

Comestibilité : comestible

Dimensions : 8 à 12 cm de diamètre

Description : on reconnaît cette espèce à son habitat sur les troncs des arbres blessés ou morts, à ses chapeaux superposés les uns aux autres avec leur forme de coquille, à ses lamelles décurrentes sur le pied souvent à peine manifeste et à son apparition tardive (novembre-décembre)

Confusion : aucune

Observation : ce champignon demande une cuisson prolongée

Plutee du cerf 2

PLUTEE DU CERF

Nom latin : Pluteus atricapillus (cervinus)

Nom commun : Plutée couleur de cerf, Plutée du cerf

Période : octobre 2014

Comestibilité : comestible

Dimensions : 8 à 15 cm de diamètre, 8 à 12 cm de haut et de 7 mm d'épaisseur pour le pied

Description : on le reconnaît à son chapeau légèrement mamelonné, de bai à bistre, à ses lamelles passant au rose, à son pied blanc et grivelé de bistre, aisément séparable du chapeau, dans lequel il laisse une dépression bien nette, à sa chair molle et douce, et à son odeur de radis. Le fait qu'il pousse sur du bois mort en décomposition, et non directement sur le sol, facilite son identification.

Confusion : Certains disent qu'on peut confondre avec la Collybie radicante, non comestible. Personnellement je ne les trouve pas semblable. Le pied de la Plutée est beaucoup plus court

Observation : qui dit bois mort dit : souches, branches ou tas de sciure

RUSSULE AMENE

Nom latin : Russula amoena

Nom commun : Rusule amène, Russule agréable ou Russule charmante

Période : octobre 2014

Comestibilité : comestible 

Dimensions : 5 à 9 cm de diamètre, 6 à 8 cm de haut et de 1 cm d'épaisseur pour le pied

Description : on reconnaît cette espèce à son chapeau velouté poussiéreux, à ses lamelles blanches puis saumonées, à son pied velouté de violacé et à son odeur de topinambour cuit.

Confusion : Russule de quelet

Observation : 

Russule blanc ocre russula ochroleuca 7

RUSSULE BLANC OCRE

Nom latin : Russula ochroleuca

Nom commun : Russule Blanc ocré

Période : septembre 2014

Comestibilité : non toxique mais trop âcre pour être consommable

Dimensions : 5 à 12 cm de diamètre, 5 à 10 cm de haut et de 1 cm d'épaisseur pour le pied

Description : russule facile à reconnaître à son chapeau d'un jaune jonquille particulier et légèrement granuleux, à ses lamelles blanches, à sa chair blanche et âcre, à son odeur fruitée et surtout, à son pied régulièrement grisonnant et tout marqué de grosses rides

Confusion : aucune

Observation : 

RUSSULE CHARBONNIERE

Nom latin : Russula cyanoxantha

Nom commun : Russule charbonnière, Bise violette ou Charbonnier

Période : septembre 2014

Comestibilité : excellent

Dimensions : 10 à 15 cm de diamètre, 8 à 12 cm de haut et de 1 à 2 cm d'épaisseur pour le pied

Description : on la reconnaît toujours à son fort chapeau légèrement ridé, violacé palissant pouvant passer par le gris olivâtre, à ses lamelles blanches, à sa chair blanche, épaisse et douce, à son pied blanc et plein, et, en cas de doute, à la consistance souple de ses lamelles, et surtout à une pigmentation légèrement violacée sous la cuticule du chapeau

Confusion : 

Observation : 

 

Russule charbonniere russula cyanoxantha
Russule emetique russula emetica 3

RUSSULE EMETIQUE

Nom latin : Russula emetica

Nom commun : Russule émétique, Russule à vomir ou Colombe rouge

Période : août 2014

Comestibilité : non toxique mais trop âcre pour être consommable

Dimensions : 8 à 10 cm de diamètre, 8 à 10 cm de haut et de 0,5 à 1 cm d'épaisseur pour le pied

Description : On reconnaît cette russule avec sécurité à son chapeau d'un beau rouge fixe sans mélange de jaune ou de vert, à sa cuticule séparable, à ses lamelles blanches, très serrées et fourchues, à sa chair jaunissante, à ses spores blanches et à son âcreté caractéristique comme son nom l'indique : à vomir.

Confusion : Russule dorée

Observation : 

RUSSULE FEUILLE MORTE

Nom latin : Russula xerampelina

Nom commun : Russule écrevisse ou Russule feuille morte

Période : octobre 2014

Comestibilité : comestible 

Dimensions : 8 à 12 cm de diamètre, 8 à 12 cm de haut et de 1 à 1,5 cm d'épaisseur pour le pied

Description : sa couleur trop variable n'entre pas en ligne de compte, mais ses tons pourprés attirent le plus souvent l'atte99ntion. Son pied teinté de rose-rouge, ou tout rouge (sous les conifères), est un bon repère. En cas de doute, il suffit de frotter le pied de cette espèce avec un cristal de sulfate de fer pour voir apparaître une belle réaction verte, unique parmi les russules. Son odeur de crustacé est un repère.

Confusion : aucune

Observation : 

RUSSULE DE QUELET

Nom latin : Russula queletii

Nom commun : Russule de quélet

Période : octobre 2014

Comestibilité : non comestible car trop amère

Dimensions : 7 à 10 cm de diamètre, 6 à 10 cm de haut et de 1 cm d'épaisseur pour le pied

Description : cette espèce se reconnaît à sa couleur violet noirâtre, à ses lamelles larmoyantes se tachant de bleu et de gris et surtout à son pied généreusement teinté de violet ou de lilas. Son âcreté est un caractère déterminant de plus.

Confusion : Russule amène et la Russule olivacée

Observation : 

STROPHAIRE VERT DE GRIS

Nom latin : Stropharia aeruginosa

Nom commun : Strophaire vert de gris

Période : novembre 2014

Comestibilité : non comestible 

Dimensions : 6 à 10 cm de diamètre, 5 à 10 cm de haut et de 0,5 à 1 cm d'épaisseur pour le pied

Description : cette espèce se reconnaît sans confusion possible, à son chapeau convexe pourvu d'un mamelon, jaunâtre au milieu, bleu-vert ou vert de gris sur les bords qui sont souvent marqués de débris blanchâtres, à ses lamelles violacées puis brunes, à son pied variant du bleu au verdâtre

Confusion : aucune

Observation : caractéristique importante, elle ne vient qu'aux endroits où s'est décomposé la carcasse d'un animal ou bien à l'endroit où des excréments de carnassiers ont été déposés.

TETE DE MOINE

Nom latin : Clitocybe geotropa

Nom commun : Tête de moine, Clitocybe géotrope ou Mousseron d'automne

Période : novembre 20124

Comestibilité : très bon comestible

Dimensions : jusqu'à 20 cm de diamètre, 10 à 15 cm de haut et de 2 à 3 cm d'épaisseur pour le pied

Description : cette espèce est très facile à reconnaître à sa grande taille, à sa curieuse croissance qui va de la forme de "bouchon de champagne" à un vaste entonnoir, à son mamelon persistant, à ses lamelles décurrentes, à sa couleur de paille et à sa croissance en cercles.

Confusion : avec le Clitocybe nébuleux qui est comestible et l'Entolome livide qui, lui, ne l'est pas

Observation : Les confusions ne peuvent se faire qu'à maturité du champignon, car à l'état juvénil, la forme atypique du chapeau ne permet pas la confusion.

TRICHOLOME RUTILANT

Nom latin : Tricholomopsis rutilans

Nom commun : Tricholome rutilant

Période : novembre 2014

Comestibilité : non comestible

Dimensions : 8 à 15 cm de diamètre, 8 à 10 cm de haut et de 1 à 2 cm d'épaisseur pour le pied

Description : son chapeau jaune soufre ou or, parsemé, surtout au centre, de mèches pourpres ou rouge vilf, enroulé au bord chez les jeunes, son pied cylindrique et épais, jaune et mou, ses lamelles ordinairement jaunes, parfois bordées de rouge, sont si caractéristiques qu'il n'est pas possible de le confondre avec une autre espèce. Son habitat, sous les conifères est également un repère.

Confusion : aucune

Observation : 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×